Le dribble des poètes

Création 2021 – 2022

– “Qu’est-ce que ce jeu-là ? Démoniaque et divin ?”
– “Le football est aimé. Pourquoi il est aimé ? Je vais vous dire pourquoi il est aimé. Parce qu’il n’a aucune vérité. Il n’a pas de vérité. Le plus fort ne gagnera pas toujours contre le plus faible au football.”

Michel Platini à Marguerite Duras
Libération, interview du 14 et 15 décembre 1987

L’histoire

Ils sont deux. Deux solitudes dans un bar d’aéroport. Lui est agent d’entretien et Elle gère les droits de diffusion des compétitions sportives. Lui est bloqué au sol et Elle n’est que de passage. Lui n’a que la responsabilité de son balai, Elle côtoie les plus grands de la planète foot.
Le temps d’une heure et demie (deux fois 45mn) ils parleront surtout de football, mais pas seulement.
Lui, en puriste, où n’existe que l’amour du ballon rond, et où seule la beauté du jeu compte. Elle, pragmatique, prête à tous les compromis pour que le football reste le sport roi.
Comme lors d’un match de foot, chacun va, petit à petit, mettre en place une tactique pour convaincre l’autre. Observation, attaque, défense, contre-attaque, dribbles, tacles, coups francs, tous les coups sont permis pour gagner.
Chacun défend ses valeurs, ses choix, ses espoirs, ses rêves. Au final, Elle et Lui ne parlent que du Désir de revivre leurs première fois au stade.

Dossier